Elle m’a fait découvrir le plaisir d’apprendre

Dans les années 1950, un instituteur était respecté et même craint.

J’ai eu la chance à partir de mes 10 ans (avant j’allais en classe la peur au ventre) de me retrouver avec une institutrice qui, ne pouvant avoir d’enfant nous considérait comme ses filles. Elle était patiente, savait nous motiver, nous valoriser. Comme nous l’aimions beaucoup, nous ne voulions pas la décevoir, nous travaillions au maximum de nos possibilités. Moi-même, devoirs, leçons, tout était fait avec plaisir et assiduité !… J’avais découvert le plaisir d’apprendre.

L’école se terminait à 17h. Nous restions à l’étude. Notre institutrice ne rechignait jamais pour nous donner une explication supplémentaire. C’est elle qui vers 18h45 nous disait “les enfants vos parents vont s’inquiéter il faut rentrer chez vous”. Nous aimions l’école grâce à elle. Elle m’a ouvert les portes de ma vie future. Je ne l’ai jamais oubliée!