Résilié de l’Education nationale

« 

Ayant subi un directeur à l’âme très noire, j’allais tendue à l’école (catholique) et à chaque fois, en sa présence, je n’arrivais plus à respirer. J’ai tenu six ans. Ma santé s’étiolait, bronchites à répétition, un mois d’arrêt maladie en fin d’année : re-bronchite. Je me suis mise à mi-temps, puis rechute en fin d’année. Je demande finalement mon changement d’école. Un an de sursis, mais ce directeur demande à prendre la direction des deux écoles l’année suivante et obtient ce qu’il veut. Je rechange d’école et, après encore deux années difficiles (les deux directeurs se connaissent), je décide de prendre un an de congé sabbatique sans solde, renouvelable, après renseignements auprès des syndicats sur la marche à suivre pour que ce ne soit pas considéré comme démission. À réception de mon courrier, l’inspection académique m’a résiliée immédiatement !!! Je ne l’ai su que quelques années après, quand j’ai voulu reprendre un poste dans une autre région. Je n’ai jamais pu reprendre un poste depuis ce jour. Et après des examens médicaux approfondis, il s’avère que j’ai eu la tuberculose, jamais décelée par le médecin.

Enseignant en primaire, 13 ans d’ancienneté

«