L'observatoire de la souffrance des professeurs > Tous les témoignages > Souffrance des professeurs > Une Administration veule et inconséquente , un Justice permissive voire complaisante

Une Administration veule et inconséquente , un Justice permissive voire complaisante

J’ai été agressé dans l’exercice de mes fonctions, il y a quelques années, à coups de couteau et de barre de fer par deux anciens élèves que je ne connaissais pas, exclus du collège l’année précédente pour agression d’une enseignante. J’ai été assez sérieusement blessé, j’ai déposé plainte, l’Administration n’a pas déposé plainte. La police a interpellé, deux jours après, mes agresseurs… À la fin de l’année scolaire, j’ai été muté dans un lycée de la même ville et, à la rentrée scolaire suivante, j’ai eu la surprise de rencontrer un de mes deux agresseurs, agresseur multirécidiviste d’enseignants, recruté comme TUC. J’ai donc demandé au proviseur et à l’inspecteur d’académie de muter mon agresseur dans un autre établissement scolaire. J’ai essuyé un refus des deux… Pire, on m’a envoyé une inspectrice, ma note administrative a été baissée… Et l’année suivante, j’ai encore été muté, hors commissions paritaires, à l’extrémité de l’académie. Mes deux agresseurs, qui avaient quand même fait deux et trois semaines de détention provisoire ont d’abord été condamnés, in solidum, à quatre mois de prison dont deux avec sursis plus dommages et intérêts (couverts par leur assurance), ont multiplié opposition.

— Collège, 44 ans d’ancienneté