Frappée enceinte par un élève de petite section

« 

J’étais enseignante en école maternelle de septembre à décembre dernier : je n’ai donc aucun incident grave à déplorer étant donner la petite taille des élèves. Néanmoins, je tiens à signaler que j’ai déjà été frappée en voulant séparer deux élèves de CM2, et cette année, un élève de petite section (eh oui, ne rions pas) m’a frappée violemment dans le ventre alors que je suis enceinte.

Plusieurs jours après, il me disait menaçant : « je vais te casser ton bébé » (heureusement qu’à cet âge, nous avons plus de force qu’eux).

La violence commence décidément tôt : trop d’écoute à l’avantage des élèves nuit.

La guerre entre les parents et leurs enfants a commencé.

— Maternelle