Menacée et diffamée

Malgré de très bons rapports avec la majorité des élèves (collège du 95), j’ai reçu de certains des
menaces verbales, des insultes et une menace de mort via un message déposé sur le bureau (une
enquête a eu lieu, la responsable démasquée, mais le conseil de discipline refusé). Ma voiture
plusieurs fois rayée (après menace d’un élève) et vitres cassées (pas seulement ma voiture) mais pas
de sanction. Accusation diffamatoire par une élève, qui a créé une « mutinerie » des élèves de la
classe. J’ai réussi à la confondre au cours d’une réunion avec toute la hiérarchie et j’ai refusé de faire
cours dans la classe en attendant des sanctions et des excuses (obtenues par ma ténacité). Dès les
années quatre-vingt, un collègue attaqué au pistolet à grenailles. Une collègue a eu ses cheveux
brûlés avec un briquet par une élève venue au bureau mécontente de sa note (ma collègue fut en
congé maladie longtemps). J’ai dû appeler le CPE avec mon portable à cause de bagarres d’élèves dans la classe. Tous les collègues qui se plaignaient d’élèves durs, de classes ingérables…devenaient amnésiques le jour des conseils de classe !!! Je me trouvais souvent seule à dire la vérité. A cause de tout cela, j’ai fait une formation en sophrologie afin de proposer de nouveaux outils pour gérer la violence mais surtout développer mémoire, attention, confiance en soi, maîtrise de soi (relaxologie) 1994, et communication bienveillante 2003. ENFIN, ON PARLE !

— Collège, 41 ans d’ancienneté