J’aimais mes professeurs

Je suis grand-mère de trois petits-enfants qui ont la chance de grandir avec beaucoup d’attention de la part des enseignants. Je leur suis reconnaissante quand on entend tant de violence à leur encontre. Les professeurs aiment leur métier mais ils n’attendent plus de reconnaissance pour une minorité d’élèves.

J’ai été bien entouré avec délicatesse pour nous encourager à l’effort ! J’aimais mes professeurs et j’étais contente d’avoir de leurs nouvelles .

Tout va trop vite ! Il manque le temps de la réflexion (la sagesse avant d’être catégorique), l’amour de son prochain. Quelles responsabilités pour les professeurs qui instruisent notre jeunesse qui leur est reconnaissante.