Elle croyait en mes capacités

Oh ! Combien la tendresse de mon institutrice « Andréa » a remplacé le non-amour de ma mère restée au foyer, par convenance comme il était de rigueur à la toute fin des années 1930… Quand le divorce était très mal vu dans un village de 1000 habitants…Où chacun appréciait grandement mon père pour sa bonté… “Elle” croyait en mes capacités

Après 1970… Je n’ai plus attendu de réponse à mon habituelle carte de vœu, elle ne pouvait qu’avoir quitté ce monde pour pouvoir rejoindre son fiancé mort à la guerre de 14 /18. Je l’aimais…C’était mon modèle… Oui ! Elle était mon modèle…