Elle croyait en mes capacités

« 

Oh ! Combien la tendresse de mon institutrice « Andréa » a remplacé le non-amour de ma mère restée au foyer, par convenance comme il était de rigueur à la toute fin des années 1930… Quand le divorce était très mal vu dans un village de 1000 habitants…Où chacun appréciait grandement mon père pour sa bonté… « Elle » croyait en mes capacités

Après 1970… Je n’ai plus attendu de réponse à mon habituelle carte de vœu, elle ne pouvait qu’avoir quitté ce monde pour pouvoir rejoindre son fiancé mort à la guerre de 14 /18. Je l’aimais…C’était mon modèle… Oui ! Elle était mon modèle…

«